Eloge de l’inconfort – page 1

Eloge de l’inconfort – page 1

Je partage ici la première page d’une histoire très personnelle, qui pourrait bien ressembler à une renaissance et qui vous parlera peut-être, même si l’on ne se connaît pas… Je publierai les prochaines pages, à mon rythme, sur ce blog et mes réseaux sociaux. Merci de me suivre ici ou là-bas.

Février 2015. 36 ans. Une rupture décidée « d’un commun accord » met fin à 10 années de couple. C’est marrant comme cette expression semble vouloir dire « d’un serein accord ». En fait, c’est tout le contraire. C’est un accord qui déchire le coeur, qui arrache les tripes, qui déboussole et fait terriblement peur. Un saut dans le vide, un vide abyssal. Un peu comme si on s’apprêtait à s’élancer en duo à l’élastique du haut d’un pont de 50 mètres, et où on se lâche la main au moment du grand saut.

Mais c’est en effet une décision partagée.

Ce divorce sonne alors comme un immense chagrin et l’espoir d’aller mieux, enfin. Il s’accompagne – peut-être même surtout – de l’espoir de rencontrer de nouveaux compagnons de route avec lesquels connaître à nouveau l’amour, la légèreté, l’insouciance, ou plus encore : la chance de devenir parent, puisque la Nature ne nous offrait décidément pas ce cadeau commun que nous avions attendu si longtemps.

C’était sans compter que la Vie, pour ma part en tout cas, me réservait d’autres surprises que celle de l’arrivée d’un enfant…

2 réponses à “Eloge de l’inconfort – page 1”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :